Workpackages


Le projet est constitué de 5 tâches de recherches spécifiques correspondant aux grandes étapes nécessaires au développement d’un outil spatialisé de bilan de carbone des sols et des facteurs d’émission de GES adapté au contexte agricole tropical de La Réunion.

 

Schéma des étapes du projet C@RUN



La tâche #1 et 2 s’attachera à les déterminants de la dynamique du stockage du carbone ainsi que leur distribution géographique à partir de sites-parcelles les plus pertinents, par une approche en fouille de données dans la base d’analyses de sol de La Réunion.
La base ne contenant que des données en concentration du carbone du sol, une importante campagne de mesure de la densité apparente s’avère nécessaire afin de pouvoir traduire les teneurs en stocks en carbone de ces sols volcaniques, très différents d’un point de vue minéralogique selon leur localisation (altitude, âge des dépôts). C’est l’objet de la tâche #3. Ce sera aussi l’occasion de construire des modèles de prédiction des teneurs en Csol à partir des outils de la spectroscopie infra-rouge, en complément de ceux existant actuellement tous sols confondus sans référence aux systèmes et pratiques culturales.
La tâche #4 réalisera le passage des stocks de C des sols au bilan de GES. L’élaboration des bilans de GES des pratiques et systèmes étudiés nécessite l’utilisation de facteurs d’émissions des GES. Les valeurs proposées par l’IPCC (tier 1) (IPCC) seront utilisées, mais induisant une forte incertitude : aussi, pour certaines pratiques (apport de fertilisants organiques vs minéraux) et systèmes (prairies de fauche, canne à sucre en repousse ou après plantation), des études complémentaires seront mises en place afin de préciser ces valeurs, dans le milieu réunionnais.
La tâche #5 rapprochera ces résultats (stocks de C et bilan de GES) de ceux produits par des calculateurs existants (Ex-ACT, Climagri, Bilan Carbone ®, Century) afin d’identifier l’outil le plus adapté/adaptable aux régions tropicales sur sols développés sur roches volcaniques.