Partenaires

Le projet C@RUN bénéficie du soutien financier de plusieurs structures:

L'ADEME: Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie
L'Union Européenne
La Région Réunion
Le ministère de l'agriculture et de la forêt


Partenaires scientifiques et techniques :

Le CIRAD avec trois unités de recherche impliquées dans le projet Logo UR AÏDA au CIRAD Agro-ecologie et Intensification Durable des cultures Annuelles
Recyclage et Risque  
SELMET Système d’Elevage Méditerranéens Et Tropicaux
L’IRD, au travers de l’UMR Eco & sol    
TEREOS Océan Indien    



Présentation des partenaires techniques et scientifiques

 

  • Unité de recherches AÏDA (Agroécologie et intensification durable des cultures annuelles)

Unité propre de recherche du CIRAD
Directeur : Eric Scopel
Représentant AÏDA dans le projet : Pierre Todoroff



L'Unité AÏDA se positionne sur l’intensification et la durabilité de la production des cultures annuelles en milieu tropical contraint. Ses recherches visent la pleine valorisation des ressources disponibles, en mobilisant les processus écologiques qui régissent leur dynamique au sein des agrosystèmes. Elle met en œuvre des démarches interdisciplinaires au service de l’intensification écologique. Elle a pour objectif l’étude, la conception et la proposition de systèmes de culture annuels (canne à sucre, cotonnier, riz...), répondant aux exigences de performances agronomiques, technologiques et environnementales. Elle a ainsi développé le système d’information Margouill@, à l’origine de 3 dépôts de logiciels à l’Agence de Protection des Programmes, sur lequel s’appuie le simulateur cartographique proposé en tâche 6.
Pierre Todoroff est l’animateur de l’équipe de modélisation et information spatiale. Agronome, spécialisé en modélisation, télédétection et mathématiques appliquées, il s’intéresse plus particulièrement au développement d’applications de modèles pour l’aide à la décision à échelle régionale pour le développement de l’agriculture des pays tropicaux (19 ans d’expérience à La Réunion, en Guadeloupe et au Sénégal).
L’équipe possède les compétences disciplinaires nécessaires à l’extraction des informations de la base ASAR et à l’intégration des résultats de modélisation par les spécialistes du carbone sous la forme d’une plateforme web de simulation cartographique.

  • Unité de recherches Recyclage et Risque

Unité propre de recherche du CIRAD
Directeur : Jean-Marie Paillat
Représentant dans le projet : Laurent Thuriès
 



Au Cirad, l’unité de recherche Recyclage et Risque, à travers 4 thèmes de recherche focalisés sur les éléments identifiés comme des verrous essentiels, veut proposer des solutions pour recycler les matières organiques exogènes ou produits résiduaires organiques (PRO) par des pratiques agricoles à risques agro-environnementaux contrôlés, dans les Pays du Sud. Le thème touchant au présent projet est la qualification des transformations des PRO de leur production à leur utilisation. Il est abordé via la caractérisation du potentiel agronomique des PRO, la modélisation de la transformation des PRO dans les sols, la modélisation des bilans matière (gaz et coproduits) lors de la transformation des PRO, la quantification des émissions gazeuses lors de la gestion hors sol des PRO et la caractérisation de l’état organique d’un sol suite à l’apport de PRO.
Participant au projet, Laurent Thuriès, est chercheur senior en Science du sol. Ses thématiques de recherche sont notamment l’étude et formalisation (modélisation) de l’effet de déterminants biotiques majeurs sur la dynamique de transformation de la matière organique dans des systèmes à hauts niveaux d'intrants dans les Pays du Sud , et l’étude de l’influence de scénarios d’utilisation des  matières organiques résiduaires par recyclage agricole ou énergétique sur le statut organique des sols (bilans carbone et azote dans le sol, durabilité des agroécosystèmes, GES).

  • Unité Mixte de Recherches Eco&Sols, IRD

Unité mixte de recherche IRD - INRA – CIRAD - Montpellier SupAgro
Directeur : Jean-Luc Chotte
Représentant dans le projet : Alain Albrecht



L’UMR Eco&Sols, dont l’objectif est de caractériser les évolutions conjointes du fonctionnement des plantes et du sol sous les effets des changements globaux et des pratiques agronomiques, développe un thème dont la question centrale de recherche est « Quels sont les facteurs et processus majeurs au sein des agro-écosystèmes qui déterminent la production et la séquestration du carbone ? ».
Ses ressortissants participant au projet (Alain ALBRECHT et Martial BERNOUX) sont des spécialistes du carbone du sol des milieux tropicaux et leurs expertises concernent l’évaluation des stocks de carbone (incluant des méthodes spectrales), sa spatialisation à différentes échelles et la modélisation de sa dynamique selon les modes d’usage.
Alain ALBRECHT, DR2, pédologue à l’IRD depuis 1981, s’intéresse aux fonctions agronomiques et environnementales du carbone du sol dans les milieux tropicaux (plus de 25 années passées en Côte d’Ivoire, à la Martinique, au Kenya et à Madagascar).
Martial BERNOUX, DR1, agro-pédologue à l’IRD depuis 1999, ses recherches focalisent sur le carbone des sols en lien avec les changements globaux et concernent surtout les sols des régions tropicales, subtropicales, arides et semi-arides en raison de leur vulnérabilité importante face aux changements globaux, et en particulier le climat.
Depuis 2009, il intervient comme consultant auprès de la FAO dans le développement des bilans carbone des projets de développement à partir de l’outil Ex-ante Carbon-balance Tool (EX-ACT).

  • L’Unité Mixte de Recherches SELMET (Systèmes d’élevage méditerranéens et tropicaux), CIRAD

Unité mixte de recherche INRA – CIRAD - Montpellier SupAgro
Directeur : Philippe Lecomte
Représentant dans le projet : Emmanuel Tillard



L’unité mixte de recherche Systèmes d’élevage méditerranéens et tropicaux s’intéresse aux agro-écosystèmes d’élevages en milieux chauds. L’unité a pour ambition de contribuer à l’accompagnement des évolutions agro-écologiques et socio-économiques pour promouvoir des systèmes d’élevages plus productifs et plus respectueux de l’environnement. L'unité conduit ses travaux avec des équipes partenaires présentes en Afrique subsaharienne, dans l’Océan Indien, le bassin méditerranéen, l’Asie du Sud-est et l’Amérique latine. L’unité SELMET sera impliquée dans la tâche 4 (mesure des émissions de GES en prairie) et la tâche 3 (caractérisation des sols prairiaux).

Les compétences mobilisées appartiennent aux domaines suivants : agronomie, zootechnie-système, informatique. Ce projet de recherche s’intègre dans le cadre d’autres activités de recherche coordonnées par l’unité. En particulier à Madagascar, où l’unité a mis en place des recherches pour décrire la variabilité des caractéristiques physico-chimiques des sols en fonction des pratiques d’agriculture de conservation et du niveau d’intégration agriculture-élevage des exploitations. A la Réunion, l’unité a mis en place un suivi pour évaluer les effets à très long terme de différents types de fertilisation (organiques, minérales) sur le rendement fourrager, le stockage et les flux des nutriments et de C et la fertilité des sols. ’équipe est coordonnatrice d’un workpackage sur l’utilisation de modèles de simulation à l’échelle de la ferme pour évaluer les options de mitigation des émissions de GES (Projet KBBE Animal Change).

  • Tereos Océan Indien

Fabricant de sucre à La Réunion
Directeur : Philippe Labro
Représentant dans le projet : Philippe Rondeau


 
Tereos Océan Indien est une filiale de Tereos, groupe agro-industriel coopératif, spécialiste de la première transformation de la betterave, de la canne et des céréales.
Le groupe Tereos s'est fortement développé depuis plus de vingt ans en multipliant par 50 sa production de sucres, d'amidon et d'alcools. Il est implanté en Europe, en Amérique du sud et dans l'Océan Indien.
Présent à La Réunion depuis dix ans, le groupe s'est fortement impliqué dans le développement de la filière canne sucre de l'Ile. Tereos Océan Indien regroupe les activités de production de sucre (sucreries du Gol et de Bois-Rouge), de conditionnement et de distribution ainsi qu'un centre de recherche et Développement, eRcane. Il traite, à La Réunion, deux millions de tonnes de canne pour une production d'environ 210 000 tonnes de sucre.
Aux côtés des planteurs et des institutionnels, Tereos Océan Indien travaille à la consolidation de la filière canne sucre. La société dispose d’un réseau de techniciens de développement forts d’une excellente connaissance du terrain et des pratiques agricoles des planteurs, qui assurent l’encadrement technique des planteurs de canne et leur prodiguent conseils et appui pour optimiser leur production.
Tereos Océan Indien dispose également d’une base de données de production et de pratiques quasi exhaustive à l’échelle des planteurs (rendement, richesse, achats d’engrais, replantations, etc…) particulièrement intéressante pour l’analyse de la base de données ASAR.
Elle est également présente dans tous les organes représentatifs de l’agriculture de La Réunion et participe largement aux politiques agricoles et d’aménagement du territoire.